Quelques messages

Vous trouverez ci-dessous quelque-uns des témoignages de personnes qui ont parcouru ce site. Bien sûr, toute remarque insultante, injurieuse ou déplacée ne sera jamais publiée.Pas d'attaque ou de mise en cause personnelle de qui que ce soit

Si vous voulez nous laisser un petit message sympa, ne vous gênez pas. Si vous avez une critique constructive allez-y, ça donne envie de continuer à faire des fiches.

 

 

 

Merci à ceux qui s'expriment, mais faisons attention et restons calmes et détendus. Nous avons tous nos convictions mais exprimons les avec bienveillance. Merci.

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté
  • Nina (dimanche, 04. mars 2018 10:10)

    L’idée de ce site doit être d’ouvrir les esprits. On va voir.
    Alors qu’aujourd’hui la terrariophilie se concentre sur quelques espèces phasées (ah oui, le pognon), des biotopes regorgeant de richesses sont en train de disparaitre à grande vitesse sur notre planète. Les scientifiques, pour certains d’entre eux, cherchent à sensibiliser les populations mais nous, les amateurs, ne jouons pas notre rôle. La législation, dans un souci de préservation justifié des espèces menacées, ne pourra que se durcir et il parait donc urgent de faire connaître ces espèces moins connues et rarement vues sur les expositions en les reproduisant et en les diffusant. Or aujourd’hui il est plus important de faire partie d’une communauté que de s’intéresser réellement à une espèce donnée. Ce communautarisme autour des reptiles et amphibiens dits « rares », même s’il facilite parfois les échanges entre quelques éleveurs d’une pseudo- « élite », risque de contribuer à la perte de ces espèces dans les élevages. La spéculation et la frime ont pris le pas sur la passion.
    Il ne s’agit pas de brader des animaux sous prétexte de les rendre accessibles à tous.
    Il s’agit de les faire découvrir plus largement et de pouvoir ainsi recruter de nouveaux passionnés. Des passionnés qui pourront à leur tour participer au maintien de ces espèces, aux échanges d’expérience avec un regard neuf et ainsi contribuer à la cause commune qu’est la préservation de la biodiversité. Les réintroductions en milieu naturels sont rares et très contrôlées, mais qui sait ?
    Il ne s’agit pas non plus de frimer et de passer son temps à se mettre en avant au travers des espèces que nous élevons. Je lis souvent des phrase du style « mes petits derniers, vous n’en verrez pas souvent… », J’entends souvent des gens se dénigrer mutuellement, se rabaisser, se dénoncer, se faire la morale, s’insulter. C’est pourri. L’image que nous donnons est une catastrophe que nous risquons de payer un jour. Quelle personne sensée du grand public voudrait faire partie du monde terrariophile en regardant nos « groupes facebook » ? Aucune certainement, nous devrions crever de honte. C’est petit, mesquin, hypocrite et j’en passe.
    Il me semble donc important de faire cet effort d’ouverture et de partage, à la fois pour que notre passion commune ne soit pas réduite à quelques espèces « photoshopées » à force de croisements et pour que la biodiversité ne disparaisse pas aussi vite que les grandes forêts tropicales, même si cela ne doit malheureusement se faire qu’à l’échelle du terrarium…
    Alors j’espère que sur ce site vous allez vraiment partager ! Pas uniquement nous mettre le blabla qu’on trouve partout. Je vous ai déjà vu sur des bourses et j’ai bien aimé le discours mais du coup, j’attends plus.
    Réagissons !!

  • jef (jeudi, 15. février 2018 15:21)

    C'est une mine d'or ce site. Merci

Merci Nina et Jeff pour ces premiers commentaires. Nina, si tu continues on va t'embaucher. Mais reste cool...:-)

Ambiance forêt primaire et secondaire Forêt secondaire dégradée à Mae Taeng, nord de la Thailande

{if:adminMode}
{trans:no-articles}
{end:if}